Un feu brulait en elles, Jean Guy Soumy

Publié le par Messaline

Un feu brûlait en elles
Présentation de l'éditeur
De mère en fille, à travers trois siècles : depuis Marie, la misérable paysanne de la Creuse, jusqu’à Marie, l’étoile de ballet qui triomphe aujourd’hui à Paris… … toutes sont de hautes figures : Judith la courtisane, qui règne sur le Palais-Royal et meurt lors des massacres de septembre 1792 ; Constance, cantinière de la Grande Armée ; Marianne, sur les barricades de 1832 ; Luce, dans l’Algérie nouvelle des années 1860 ; Marguerite, dans la guerre de 14-18 ; Sara, dans la Résistance… Les détours, les accidents, les tragédies se multiplient dans la succession des générations, parfois bien près de s’interrompre.

Il fallait autant de rigueur que de souffle pour enchaîner ces destins si différents et en faire un unique roman : celui d’une lignée, dont les héroïnes sont toutes exceptionnelles.
Serves et grandes bourgeoises, amoureuses passionnées, aventurières, elles ont toutes quelque chose en commun et qui les distingue : le caractère, la fierté, l’audace, le courage, et une certaine beauté, une grâce qui s’accomplissent en la dernière de la lignée, l’étoile de l’Opéra – et une fidélité qui les fait toujours revenir à la ferme du Puy Marseau qui accueillit la première Marie.

Une entreprise hardie et ambitieuse, qui n’étonnera pas de la part de l’auteur des Moissons délaissées, de La Belle Rochelaise (prix des Libraires 1998), et de Rendez-vous sur l’autre rive
Jean-Guy Soumy, ce très rigoureux professeur de mathématiques à l’IUFM de Limoges, s’est déjà révélé le plus profond et le plus imaginatif des auteurs de l’École de Brive. Ici, sans perdre des yeux sa Creuse natale, il va plus loin, il voit plus grand encore pour nous donner un livre éminemment romanesque.
 


Je suis contente d'avoir suivi les conseils de Loba, suite à son commentaire dans le forum. Je ne l'ai pas encore fini, mais je suis déçue d'arriver déjà à la fin ! 

Le roman débute par l'arrivée de Marie dans la campagne creusoise, que Vergne recueille chez lui, sans lui demander d'ou elle vient. D'ailleurs, on ne l'apprendra jamais. Plus vieux de quelques dizaines d'années, Vergne espère lui présenter son fils, mais finalement, elle reste avec lui, et ils auront une fille. 

Et s'ensuit toute une lignée de filles qui, comme le dit le résumé ci-dessus, auront toute en elles la volonté de vivre leur passion, leur vie. De la première qui voulait simplement vivre, à celle ou j'en suis pour l'instant qui veut découvrir l'Algérie malgré son mari et ses parents qui ne sont pas tout a fait d'accord ... 

Comme le disais Loba dans son commentaire, on ne s'ennuie pas du tout malgré la suite de "morceaux de vie" si je puis dire, puisqu'un seul chapitre est consacré généralement à une fille. L'auteur ne peux pas se pencher sur la vie entière de chaque fille, mais se consacre aux évenements qui prouvent que "le même feu brule en elles".

Publié dans Romans historiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Messaline 30/07/2007 22:07

je l'ai terminé. J'ai vraiment beaucoup aimé, et jusqu'à la fin, j'ai trouvé plaisir à cette lecture.

J'ai d'ailleurs trouvé que la fin était parfaite. Même si je suis déçue d'un coté parce que la lignée s'arrete avec Marie, je pense que ça ne pouvait finir autrement.

loba 30/07/2007 15:08

Très contente que ce livre te plaise