Journal, Anne Frank

Publié le par Messaline

Journal d' Anne Frank

Présentation de l'éditeur
Anne Frank est née le 12 juin 1929 à Francfort. Sa famille a émigré aux Pays-Bas en 1933. À Amsterdam, elle connaît une enfance heureuse jusqu'en 1942, malgré la guerre. Le 6 juillet 1942, les Frank s'installent clandestinement dans " l'Annexe " de l'immeuble du 263, Prinsengracht. Le 4 août 1944, ils sont arrêtés
sur dénonciation. Déportée à Auschwitz, puis à Bergen-Belsen, Anne meurt du typhus en février ou mars 1945, peu après sa sœur Margot. La jeune fille a tenu son journal du 12 juin 1942 au 1er août 1944, et son témoignage, connu dans le monde entier, reste l'un des plus émouvants sur la vie quotidienne d'une famille juive sous le joug nazi. 

****
****

Je poursuis ici ma petite série des livres lus pendant mes vacances, méritant quelques détails. 

Vous me direz, c'est pas vraiment un livre de vacances. Mais ça fait un moment que je l'ai, et je ne l'avais jamais lu, tandis que je suis sure que vous l'avez tous lu à l'école. Je suis passée entre les gouttes. 

Je ne cacherai pas que la premiere question que je me pose à l'issue de cette lecture concerne l'authenticité. Je ne doute pas vraiment que ce texte puisse être vrai. Mais récemment, j'ai appris que le texte très connu "l'herbe bleue" serait peut-etre un faux ... Alors on est jamais sur de rien ... si on a pas vu ledit journal. 

Quoi qu'il en soit, je vais partir du principe que ce texte est authentique, réellement écrit par une adolescente de 13 à 15 ans, cachée dans une arrière maison afin de survivre à la Seconde Guerre Mondiale. 

Dans ce journal, qu'Anne commence quelques jours avant de partir se cacher, elle raconte ses journée dans cet endroit, entourée de 7 personnes. Elles les observe vivre en communauté, et réfléchit sur ce qu'elle voit. Dur de vivre 24/24h avec des gens qui ne sont pas tous forcément proches .. Devoir supporter de partager sa chambre alors qu'à cet age, on ne souhaite qu'une chose, c'est être seul dans son propre espace ...

Une autre chose qui m'a frappée, c'est qu'en commençant cette lecture, je m'attendais à un livre sur la guerre. Or, pas du tout. Ou disons, on la voit moins que je ne pensais. Bien sur, elle parle un peu de l'environnement politique. Mais ce n'est pas le principal du texte. Finalement, ce journal, c'est un journal de la vie quotidienne. De la bonne humeur et la joie de vivre malgré tout. C'est aussi le journal de la découverte de soi. A l'adolescence, Anne se découvre. Toute seule, dans sa chambre, devant les autres ... 

Le texte de fin est terrible. Là ou on apprend qu'elle meurt seulement 2 mois avant la libération. 2 malheureux mois ...

Publié dans Romans étrangers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

tietie007 28/09/2007 15:15

Les sanglots longs des violons de l'automne !

Messaline 16/09/2007 14:34

http://www.amnistia.net/news/articles/negdoss/journfrank/n81-Faurisson.pdf

Je viens de trouver ce lien, très intéressant ...
Mais qui réfute la thèse de la falsification. Donc, on est toujours dans le flou ...

Mais bon, je pense qu'on ne pourra jamais être surs de rien ...

Messaline 16/09/2007 13:12

Tu vois, je ne connaissais pas ces rumeurs. Cependant, j'avais entendu dire, récemment, qu'elle n'etait peut-etre pas morte ...

Il serait bon de trouver si une thèse existe sur ce journal ...

loba 16/09/2007 12:42

Je trouve cela très émouvant mais le plaisir est gâché par certaines zones d'ombre!! Pourquoi son père, seul rescapé de la famille, a t il arraché certaines pages?, Pourquoi a t il barré certains passages?? Pourquoi y a t il des rumeurs qui prétendent que ce livre est le fait du père???...

hydromiel 12/09/2007 21:08

Je l'ai lu ado, alors forcément, tout n'est plus très net dans ma pauvre petite tête. Mais une chose est certaine, j'avais beaucoup aimé. Cette petite m'avait beaucoup touché.