Le pays de la liberté, Ken Follett

Publié le par Messaline

Le Pays de la liberté

Je n'en trouve pas de résumé. Je vais donc essayer de raconter brièvement les grandes lignes. 

Dans les années 1770, en Ecosse, Mack est mineur et travaille pour Mr Jamisson, le Seigneur. Lizzie est aristocrate, en situation plutot précaire. Orpheline de père, elle doit trouver une solution pour sauver sa mère et elle-même de la pauvreté. Sa mère voulant la marier à l'ainé Jamisson, le hautain et désagréable Robert, elle choisi de se marier avec Jay, le plus jeune fils, à qui le père n'a rien lègué. 

Les destins de Mack et Lizzie vont se rejoindre pendant les années que durera le roman. Mack va s'enfuir, grace à l'aide d'un avocat qui lui aura expliqué ses droits, et Lizzie va s'enfermer dans sa vie d'aristocrate ennuyeuse ... Jusqu'à ce que Jay arrive à obtenir de son père une plantation de tabac située en Virginie, au Nouveau-Monde ... 

L'espoir renaît alors.
 
 

Le problème, quand je fais un résumé, c'est que j'ai toujours peur de trop en dire. Donc, je m'arrete là. 

J'ai retrouvé dans ce roman tout ce qui m'a plu dans Les Pilliers de la Terre. L'amour, la haine, le suspens, la hierarchie des personnages ... 
L'écriture est facile, fluide, les mots glissent tout seuls ... Les chapitres s'enchainent, alternativement entre le coté des esclavent qui travaillent pour survivre, et le coté des aristocrates, qui exploitent les esclaves pour vivre dans la haute société. 

Lizzie aime l'aventure. La situation de femme ne lui suffit pas. Elle veut découvrir des choses. 
Jay est fougueux, toujours en opposition avec son père, qu'il voit toujours en accord avec Robert, le grand frère. Il veut etre reconnu pour lui même. Il veut prouver qu'il vaut quelque chose. 
Mack, quant à lui, est esclave, mais n'a pas sa langue dans sa poche. Il risque tout, au péril de sa vie. Ce qu'il veut, c'est simplement être libre ... 
 
Ce qui est intéressant dans ce roman, c'est que Jay et Lizzie sont aristicrates, certes, mais luttent pour vivre correctement. Le père n'ayant pas l'intention de laisser quoi que ce soit à son plus jeune fils, il doit trouver des solutions, hypothéquer son petit domaine ... 
Comme quoi, ce n'est pas facile des deux cotés. Mais on verra clairement le changement d'attitude de Jay, dès que celui ci aura (ou pensera avoir ...) un peu plus de pouvoir.

J'avais choisi d'acheter ce roman non pas pour l'auteur, mais pour le thème. J'ai besoin, en ce moment, de lire des romans sur la découverte de l'ouest, de l'Amérique ... Ce besoin a plus ou moins été comblé. La prochaine fois, il faut que je trouve un roman qui parle d'une période plus ancienne, plus proche de l'arrivée des premiers colons. 

Cependant, ce livre est un véritable plaisir. Je le conseille à tous ceux qui aiment l'histoire, et la découverte des civilisations.

Publié dans Romans étrangers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Messaline 26/10/2007 00:21

@ Messaline : je risque de te décevoir ... messaline n'est pas mon vrai prénom, mais seulement un pseudo ... Le mien est nettement moins exotique.
Sinon, pour répondre tout de même à tes questions, je suis de région Parisienne et j'ai 27 ans.

Messaline 23/10/2007 20:27

Salut je suis tombé sur ton blog par hazard. J'ai vu que tu t'appelle messaline également c'est assez rare d'ou es tu? et quel age as tu? si ça ne te dérange pas.
a plus j'espere

Messaline 17/10/2007 19:40

Comme ça, tu arreteras de me demander de faire les tiens à ta place ^^

Nahaniel 17/10/2007 14:53

Tu veux dire que d'habitude, tu ne fais pas les résumés toi-même!!!

Choqué!!!!!

Messaline 15/10/2007 23:17

N'oublies pas de venir me donner ton avis une fois que tu l'auras lu !