Le secret de Louise, Marie-Thérèse Boiteux

Publié le par Messaline

Le secret de Louise

" … elle me disait, d’un air mystérieux, qu’un jour notre vie changerait ; elle me promettait aussi des explications… Plus tard, disait-elle, quand tu seras en âge de comprendre ! "

1890. Dix ans après la mort de sa mère, qui a provoqué la séparation de ses quatre fils, Justin revient dans son pays natal, d’où il s’est enfui avec son frère cadet pour retrouver les deux plus jeunes envoyés à l’orphelinat. Dix ans qu’il a passés à nourrir une haine dévorante pour tous ceux qu’il estime coupables des malheurs de la fratrie.
Il y revient pourtant, pour faire éclater la vérité et trouver les réponses aux interrogations qui le rongent : qui est responsable de l’accident de Louise ? pourquoi son oncle Henri lui était-il si hostile ? mais surtout, qui pourra dissiper le secret qui entoure la naissance des enfants de Louise ?
Pendant les quelques jours que dure son enquête, Justin, devenu citadin, s’immerge dans les souvenirs d’une enfance paysanne heureuse, peuplée de personnages hauts en couleurs et nourrie par l’amour d’une mère exceptionnelle. Revit ainsi le quotidien d’un bourg franc-comtois à la fin du XIXe siècle, que Marie-Thérèse Boiteux évoque avec cette tendresse chaleureuse, parfois non dépourvue de malice, que ses lecteurs lui connaissent bien pour son pays.

Marie-Thérèse Boiteux a déjà publié, chez France-Empire, Les Neiges de la Sainte-Catherine, Les Renards cuisent au four et Les Planches au roi.



www.france-empire.fr


J'avoue avoir lu ce livre sans grand intéret ... Mis à part le fait que l'histoire se déroule dans mon pays natal, et qu'il est intéressant de voir comment était la vie quotidienne de l'époque. 

Le secret de Louise ? Sans grand rebondissement. J'avais compris avant la fin. Après sa mort, ses enfants sans père partent à la ville pour fuir le pays et les voisins. 10 ans après, l'ainé revient pour l'héritage de son oncle mort à son tour. C'est alors que la vérité sur l'identité de son père lui est révélée par les témoignages de quelques personnes. 
Bon, je n'avais peut-etre pas trouvé qui était véritablement le père, mais c'était évident qu'il s'agissait de quelqu'un du proche entourage, tout comme il était évident que les enfants de Louise reviendraient au pays après la découverte de l'identité de leur père ... 

Bon, même si ce roman n'était pas réellement passionnant, j'ai tout de même envie de lire d'autres romans de Marie-Thérèse Boiteux, afin de découvrir des romans sur la région. Peut-etre trouverai-je enfin un roman qui raconte Besançon telle qu'elle était à l'époque.

Publié dans Romans francophones

Commenter cet article