La fortune des Rougon

Publié le par Messaline

La fortune des Rougon

La quatrième de couverture étant un passage du livre, je vais plutot en choisir un autre à citer à la place, que je trouve mieux choisi pour décrire le livre. 



"[...]. Pascal fixait un regard pénétrant sur la folle, sur son père, sur son oncle; l'égoïsme du savant l'emportait; il étudiait cette mère et ces fils, avec l'attentjion d'un naturaliste surprenant les métamorphoses d'un insecte. Et il songeait à ces poussées d'une famille, d'une souche qui jette ses branches diverses, et dont la sève âcre charrie les mêmes germes dans les tiges les plus lointaines, différemment tordues, selon les milieux d'ombres et de soleil. Il crut entrevoir un instant, comme au milieu d'un éclair, l'avennir des Rougon-Macquart, une meute d'appétits lâchés et assouvis, dans un flamboiement d'or et de sang". 

Selon moi, ces quelques lignes décrivent au mieux la famille que Zola va étudier tout au long de cette séries de livres. 

Ce premier tome lance les fondations de cette lignée des Rougon-Macquart. 
Adélaïde a un fils, Pierre, d'un premier mari, Rougon. IL est le fils légitime, et entend bien rester le seul. Cependant, sa mère aura une relation avec un braconnier, Macquart, dont elle aura un autre fils, Antoine, qui entend bien, de son coté, avoir sa part du gateau. Elle aura aussi une fille, Ursule Macquart, qui elle, 'apparait pas trop dans la joute de ses frères. 

Contexte historique : 
Le coup d'État du 2 décembre 1851 est le coup d'État effectué par Louis-Napoléon Bonaparte, président de la République, qui arrive par ce moyen à dissoudre l'Assemblée nationale française sans en avoir le droit constitutionnel, à devenir seul maître de la France, et rétablit le suffrage universel, précédemment aboli par l'Assemblée. Ces décisions et la prolongation de son mandat à 10 ans sont plébiscités par référendum tout comme l'établissement du Second Empire à compter du 2 décembre 1852 devenant ainsi « Napoléon III, empereur des Français » 

L'intrigue se situe donc dans les jours qui suivent ce coup d'Etat, en 1951, à Plassans, qui manifestement correspond à Aix En Provence. Grace aux évènements insurrectionnels, Pierre Rougon va se retrouver propulsé aux sommet et prendre le pouvoir politique de Plassans. 

Au milieu de cette lutte sanguinaire pour le pouvoir, survit une histoire d'amour pure entre deux êtres jeunes et fragiles que son Silvère (petit fils d'Adélaïde) et Miette (fille d'un contrebandier condamné aux galères). Les deux enfants vivront leur histoire d'amour jusqu'à ce que Silvère, pris dans la résistance au coup d'Etat, y entraine Miette qui s'y fait tuer. Silvère sera tué quelques jours après par un gendarme.

Publié dans Romans classiques

Commenter cet article

Madame Charlotte 11/03/2008 23:06

Zola c'est mon chouchou, comme Hugo (le top !!) et Balzac, les chouchous de mon adolescence, j'adore ! merci à eux de m'avoir fait tant aimer la lecture (surtout Victor et Émile) looolje ne peux que les recommander !

Marie 19/02/2008 19:27

J'adorerais lire tous les Zola (pour me réconcilier avec l'auteur) comme tous les Balzac, Hugo, Flaubert etc... lol ^^