La possibilité d'une île, Michel Houellebecq

Publié le par Messaline

La Possibilité d'une île

"Qui, parmi vous, mérite la vie éternelle ? "

********

Ceci est la seule phrase qui figure sur la quatrième de couverture du roman. Difficile de se faire une idée du thème ! Mais ayant lu déjà 3 autres romans de Michel Houellebecq, je savais un peu ou je mettais les pieds.

Je suis donc entrée sans trop de mal dans le récit de vie de Daniel1, car c'est assez proche des autres personnages Houellebecquiens.
Daniel1 raconte essentiellement ses rapports avec les 2 femmes qu'il a réellement aimées et ses rapports avec quelques personnes en particulier.
Je ne vais pas en dévoiler trop, mais le langage est cru, direct, mais cependant j'ai trouvé l'ensemble un peu moins noir que ne peut l'être Plateforme, ou Extension du domaine de la lutte (qu'il faudrait peut-etre que je relise, maintenant, ayant lu les autres, je le verrais peut-etre d'une autre façon).

Bref, Daniel1 est scénariste. Il écrit des scénarios pour des films dans des thèmes assez choquants mettant en scène principalement le sexe (style gang-bang, bref, des choses tout à fait charmantes). Ce qui est étonnant, c'est que les producteurs, d'après son récit, s'arrachent ses scénarios, alors que dans la réalité, je pense que ça ne serait pas vraiment le cas !

Les 2 femmes qu'il rencontre sont très différentes l'une de l'autre. La première, Isabelle, a environ son age, la quarantaine, n'aime pas trop le sexe. La deuxième, Esther, a environ 25 ans, aime trop le sexe. C'est ce qui posera problème dans les deux cas.

A coté de celà, il fait connaissance avec un groupe de personnes faisant partie d'une sorte de secte, les Elohims. Ce groupe cherche à cloner les hommes, pour en créer une nouvelle espèce. Une grande partie du roman explique, scientifiquement, comment ils y parviennent.

Je ne vais pas en dire trop, mais voilà, pour le thème : La vie intime de Daniel1, et les Elohimistes.

Les  parties du récit sont ponctuées, d'ailleurs, des commentaires des successeurs de Daniel1. Daniel24 et ensuite Daniel25 commentent chaque partie, en développant certains aspects, qu'ils soient relatifs à la vie quotidienne des humains ou à la science menant à leur nouvelle espèce.

Au final, bien que je trouve ce roman moins noir, comme je le disais, que "Plateforme", mais on peut tout de même conclure en reprenant la citation de mon ami Gwen, qui, à la lecture de ce roman, il me semble, avait levé la tete du livre et lancé un "La vie, c'est vraiment de la merde !"
:-)

Publié dans Romans francophones

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Messaline 13/07/2008 11:19

De mon coté, j'etais assez réfractaire à ses livres et puis finalement ...

shin haiah 12/07/2008 17:22

Un des mes écrivains préféré....