Louisiana, partie 2, Michel Peyramaure

Publié le par Messaline

Me voici de retour pour parler de la seconde partie de Lousiana.
Vous trouverez le résumé dans mon article relatif à la premiere partie, un peu plus haut dans mon blog.

Si la première partie racontait l'arrivée et la laborieuse installation (tant l'installation matérielle que l'adaptation), la deuxième traite surtout de l'essai de maintient entre les deux grands voisins que sont les conquistadores espagnols et anglais, le tout parsemé des histoires relatives aux personnages (amours, aventures ...). Nous suivons les mêmes personnages, mais au fil du temps. Nous en découvrons ainsi d'autres, qui arrivent, ou des enfants qui ont grandi.

La Lousianne passera pas divers gouverneurs, qui, même si Bienville n'était pas très strict, ne mèneront pas mieux la barque.
Manifestement insignifiants aux yeux de Versailles, la Lousianne et le canada, livrés à eux-même entre anglais et espagnols, ont bien du mal à se maintenir.

Tout comme la premiere partie, j'ai noté quelques détails sur le récit.
J'ai notamment aprécié, tout comme l'intrusion de Manon Lescaut et DesGrieux dans la premiere partie, l'intrusion de l'histoire de Georges Washington, futur premier président des USA, dans cette deuxième partie. Peyramaure y retrace (de manière plus ou moins romanesque) le début de sa carrière militaire.

Ainsi en 1765, La Louisianne tombe aux mains des espagnols. Le roi Louis XV se soucie peu de cette colonie, et la cède contre bien peu de choses. Le duc de Choiseul, Secrétaire d'etat aux affaires étrangères ne s'inquiète pas beaucoup du devenir de la colonie, et s'investit surtout dans les Iles des Antilles.
La colonie sera vendue aux Anglais au début du XIXeme siècle.

Enfin, pour terminer, je voudrais citer une phrase qui me parait importante dans le roman, car finalement, qui sait ...?

"On ne  peut s'empecher de songer avec un brin de nostalgie et de regret que, si la politique extérieure française de nos rois et de nos ministres avait été plus réaliste, si le canada puis la Louisianne n'avaient pas été stupidement abandonnées à leur sort, l'Amérique, et le monde entier, de nos jours, parleraient français ...".

Il est vrai qu'on peut imaginer celà ... Bien que je n'en sois pas totalement persuadée. Même si la Lousianne et le Canada étaient restés exclusivement français, il n'empeche que les territoires anglo-saxons au nord, et espagnols au sud, sont à mon avis, trop importants pour etre totalement englobés.
Cependant, il est bon de se dire que dans ces 2 grands empires, la langue française est toujours utilisée.

Voici un site très intéressant, qui pourra apporter un peu plus de choses au niveau historique.
link

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article