Ellis Island, Georges Perec

Publié le par Messaline

Ellis Island


Je cherche depuis un moment des livres qui décrivent l'arrivée d'immigrants en Amérique, à l'époque ou Ellis Island etait encore un passage obligatoire pour tout arrivant.
Il n'y a hélas pas grand chose (d'ailleurs, si quelqu'un a des idées, je prends !!). J'ai donc lu "Ellis Island" de Georges Perec, qui est pratiquement la seule référence qui ressort des recherches.

Il s'agit d'un tout petit livre de 70 pages, qui se lit très vite, puisque je l'ai lu en 30 minutes environ. Georges Perec est parti visiter Ellis Island le 31 mai 1978, et fait le récit de son compte rendu.
L'ile s'est transformée est devenue un lieu d'immigration en 1892, la première d'entre eux se nommait Annie Moore et arrivait d'Irlande.
Ellis Island a fermé en 1954, accueillant pour terminer un marin norvégien. Entre ces 2 personnes, 16 millions d'hommes, de femmes et d'enfants s'y sont présentés, 2% se sont vu refouler l'entrée.

On y trouve beaucoup d'informations sur le lieu. L'emplacement, la taille de l'Ile. Et puis les statistiques. 600000 personnes sont arrivées à Ellis Island depuis la France. Jen'ai retenu quece chiffre, mais il y avait des infos pour tout type de pays.
Puis il explique comment les choses se passaient. Les immigrants de 1ere classes et de secondes ne passaient pas par Ellis, du moment qu'ils pouvaient s'assumer sur le sol Américain.

Donc les 3eme classes étaient emmenés à Ellis Island, nommée ainsi par le nom de son dernier détenteur.
J'ai eu l'impression de revivre ma visite de septembre.
On entre dans ce lieu, on arrive devant un amas de bagages, que les arrivants devaient laisser là en attendant de passer par la salle d'enregistrement, et par toutes sortes d'examens.

Ils étaient divisés en groupes, selon qu'ils étaient aptes à entrer sur le sol Américain, ou selon qu'ils devaient passer d'autres examens plus approfondis. On y découvre un système de lettres, qu'on leur inscrivait sur l'épaule, correspondant à leur présumée maladie.

Et se suivent des chapitres, dans un style visuel très aéré, sur les différentes pieces visitées, sur les différents objets exposés.

Perec insiste sur l'impression de lieu d'errence. Ils sont partis de leur pays natal, mais ne sont pas encore arrivés sur leur terre d 'adoption ... C'est comme le dit Perec, un "non-lieu". Comme une terre sans nom, comme un trou dans l'espace, tout en étant un lieu d'espoir, par les fenetres duquel on aperçoit les gratte-ciel de Manhattan ...

Perec finit son texte en s'interrogeant sur sa propre situation. Il est juif, mais qu'est-ce qu'etre juif ? qu'est-ce qu'être soi ? Qu'attend-on finalement de la vie ? Ces hommes et ces femmes sont venus parce que leur pays natal ne pouvait plus les nourrir. ils sont venus parce que l'Amérique était l'El Dorado dont tout le monde revait, ils ont économisé des années pour payer le voyage, et finalement, ils arrivent dans un endroit pas si "pavé d'or" qu'on le leur avait dit ... dans lequel la vie ne sera peut-etre pas si belle que ça ...  

En tous cas, je dois dire que ma visite d'Ellis Island aurait pu me permettre d'aborder les choses de la même façon que Perec l'a fait.

Pour terminer, je voudrais citer quelques vers d'Emma Lazarus, qui fut une des inspiratrice lors de la construction de la Statue de la Liberté. Elle fut, si on peut dire, la personne qui lui a donné sa signification, signification qui touche de près Ellis Island :

Give me your tired, your poor,
Your huddled masses yearning to breathe free,
The wretched refuse of your teeming shore.
Send these, the homeless, tempest-tossed, to me,
I lift my lamp beside the golden door !


Extension de Lectures :
Récits d'Ellis Island : Histoires d'errance et d'espoir

L'Amérique

Publié dans Romans historiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

rotko 04/01/2009 11:19

bonjour, je lirai donc l'opuscule de Perec.
Pout Céline, Godard qui le commente dans la Pleiade dit  à mots couverts qu'il doit beauoup à paul Morand sur les USA

A_girl_from_earth 21/11/2008 19:37

Pas de souci pour le Kafka, je l'avais emprunté à la bib' - il a l'air très bien d'ailleurs, c'est juste que comme j'étais sur une autre lecture et que j'avais entamé L'Amérique pour voir comment Kafka traitait Eliis Island dans son roman, quand j'ai vu qu'il semblait passer outre cet aspect, du coup j'ai repris mon autre lecture. Mais je compte bien reprendre Kafka plus tard.
Pour les communautés, en fait ça regroupe des blogs traitant d'un même sujet - ça permet aux inscrits de gagner en visibilité et de suivre l'actualité bloguesque des membres. Concrètement, quand tu publies ton article sur ton blog, il faut sélectionner la communauté dans laquelle tu souhaites le faire paraitre également.
Tu sais que tu peux créer une communauté aussi? J'ai choisi la thématique de la lecture par manque d'originalité lol, mais tu peux en créer sur d'autres thèmes - voyage, humour, cuisine, etc etc - un spécial Ellis Island aussi :) - et il y a aussi un forum intégré pour élargir les discussions.

dolce_vita 21/11/2008 19:01

Ah dommage pour le Kafka ! Mince, dans ce cas là, tu n'aurais pas du l'acheter, je te l'aurais preté !
Bon, c'est pas très grave pour Ellis Island. Manifestement, c'est l'histoire d'un personnage qui arrive en Amérique pour y vivre ... C'est peut-etre intéressant quand même !
Je vais aller voir ton lien. Non, je ne suis inscrite dans aucune communauté et je t'avouerai que je ne sais pas comment ça fonctionne ni en quoi ça consiste réellement ... Mais je vais aller voir de ce pas :-)

A_girl_from_earth 20/11/2008 12:48

Ne pas se fier aux couvertures en général lol (enfin je dis ça mais je n'ai pas lu ce livre...) C'est vrai que le terme SF n'est pas très approprié mais ça englobe tellement de genres - je l'avais trouvé sur un site spécialisé SF et fantasy. Kafka, je l'ai trouvé et commencé (pas pu m'en empêcher...) mais en fait, ça ne parle pas du tout d'Ellis Island. L'Amérique dont parle Kafka est fictive (bon ça ce n'est pas un problème) et on ne voit pas les persos débarquer, c'est suggéré (et encore)... J'ai mis le livre de côté pour l'instant car j'étais dans une autre lecture. Peut-être que plus tard, l'auteur revient sur le sujet mais j'en doute. Sinon, une info au passage. Je ne sais pas si tu es inscrite dans des communautés, mais je viens d'en créer une avec forum. Si ça te dit de la rejoindre : http://www.over-blog.com/com-1069844246/Lecture_sans_frontieres.html

messaline 14/11/2008 23:16

Merci pour ton aide précieuse :-)J'ai vu le résumé de "Les portes de l'espoir". ça fait peur parce que la couverture fait très "arlequin" lol. Mais c'est à tenter. Par contre, ce que j'ai lu du résumé ne fait pas très SF ... c'est peut-etre plus de la spéculation ... Pour le Helprin, ça ne me pose pas de problème que ça soit en VO. J'ai envie de me remettre sérieusement à l'anglais de toutes façons. Le Vita a l'air intéressant aussi. Pour le Kafka, j'ai trouvé cette référence en lisant le roman de Perec. En tous cas, si j'ai pu, ainsi, te donner un nouveau centre d'intéret, j'en suis fort aise !!