Les soleils des Indépendances, Ahmadou Kourouma

Publié le par Messaline

Les Soleils des indépendances

 

Ce roman raconte l'histoire de Fama.

Fama est un prince Malinké, dernier de la tribu des Doumbouya, chef du Horodougou, dont la capitale est Togobala.

Malinké, Doumbouya, Horodougou, Togobala, quatre termes qui, tout au long du romans, nous rappellent que nous sommes en train de faire un voyage en Afrique, en Guinée. Des termes qui dépaysent totalement.

 

Dans la premiere partie, on suit Fama aux funérailles qui lui permettent de subsister. Les funérailles, dans la tradition malinké, durent environ 40 jours, il a donc le temps de se montrer partout.

Dans cette partie, on fait également connaissance avec sa femme, Salimata, qui, malheureusement est stérile (ou est-ce Fama qui l'est ?). On apprend comment s'est passé son excision, le viol dont elle a été victime, et ses visites chez un marabout pour essayer de tomber enceinte.

A coté de celà, elle vend des assiettes de bouillies aux ouvriers, afin de survivre et de faire vivre également son mari, qui ne fait rien à part courrir les funérailles.

 

Dans la deuxième partie, Fama se rend aux funérailles de son cousin Lacina, et devient ainsi le dernier chef Doumbouya ... Dans la troisième partie, il rentre chez lui avec son héritage, dont la veuve de son cousin, Mariam ...

 

Je n'en dis pas plus, j'en ai déjà dit beaucoup sur l'histoire. C'est un livre que j'ai découvert en 2eme année de Deug, mon prof de littérature était fan de l'auteur. J'ai décidé de le relire comme j'essaie de relire les oeuvres que j'ai étudié, afin de les voir sous un oeil nouveau (plus adulte, dirais-je ...). Et effectivement, c'est le cas !

J'avoue que la scène décrivant l'excision n'est pas très agréable. C'est une pratique que je désaprouve, comme beaucoup de mes compatriotes je pense. Pour celles etceux qui ne connaitraient pascette pratique, il s'agit de l'ablation du clitoris, et parfois des petites lèvres et suture des grandes lèvres. C'est une pratique qui survient à la puberté, dans les pays africains. Cette pratique est illégale dans la plupart des autres pays. Voilà, je laisse celles et ceux que ça intéresse se renseigner davantage.

 

Outre l'histoire de Fama, ce livre est une mine d'informations sur les traditions et le mode de vie africain.

 

Publié dans Romans étrangers

Commenter cet article

keisha 26/02/2009 11:43

Bonjour, je viens de chez Géraldine.De Kourouma, j'ai lu l'excellent Allah n'est pas obligé, et la suite, hélas non achevée. c'est vraiment à lire;

Dolce_Vita 23/02/2009 20:02

Je n'ai toujours pas lu d'autre roman de l'auteur ... Mais pourquoi pas ? Bienvenue sur mon blog, à bientot

Stephie 23/02/2009 09:10

J'ai adoré ce bouquin lu à la fac, mais du même auteur, j'ai aimé davantage "Monné, outrages et défis".

dolce_vita 22/12/2008 19:39

Je crois que je vais créer un challenge "relecture des romans scolaires" !!! :-)

A_girl_from_earth 25/11/2008 23:32

J'aimerais bien relire des livres lus il y a plusieurs années moi aussi, surtout ceux que j'avais adorés à l'époque, histoire de voir si j'en aurai la même vision aujourd'hui - mais, arf, manque de courage!