La femme indépendante, Simone de Beauvoir

Publié le par Messaline

La Femme indépendante : Extraits du Deuxième Sexe

Il s'agit d'un extrait de "Deuxième sexe", publié en 1949.
Il s'agit d'un essai, donc on retrouve une forme de texte du style de ce qu'on nous demandait en dissertations de philo :)
Donc, intro, parties, conclusion.


Dans le texte, donc, Simomne de Beauvoir évoque la femme. Le concept même de féminité, qu'elle étudie et compare dans diverses situations.
Ce qu'elle essaie de démontrer, c'est que d'une manière ou d'une autre, lorsqu'on nait femme, on nait forcément inférieur à l'homme. Ce qui, de nos jours, peut faire grincer des dents.

Pourtant, Simone de Beauvoir est loin d'être considérée comme une femme soumise comme on se représente la femme des années 50 dans sa cuisine ou en traind e faire ses courses avec son petit panier à provision.
Le texte parait pourtant partir dans ce sens. Mais c'est peut-être pour mettre à jour le coté arbitraire, justement, de cette comparaison entre l'homme et la femme. Pourquoi la femme est considérée par l'homme comme étant par nature inférieure à l'homme ?

Dans ce texte, Simone de Beauvoir discute de la subordination de la femme dans plusieurs contextes. Je ne vais pas tout détailler, mais bon, il n'y a pas de suspens, donc, je me permets, pour une fois, d'être un peu plus précise dans mon commentaire.


1) au travail : on le sait tous, la femme, n'a pas le même statut, pas le même salaire, pas les mêmes responsabilités. Mais finalement, est-ce justifié ?
Il faut bien sur garder en tête que le texte date d'une époque ou la femme s'installe à peine dans le monde du travail. A la sortie de la gueurre, alors que pendant celle-ci, elles devaient remplacer les hommes à leurs postes.


2) sur le plan sexuel : pas besoin de détailler.  Le problème contraceptif, généralement subit par la femme uniquement, prouve que les deux protagonistes de l'acte ne sont pas au même point d'égalité. S'en suivent diverses responsabilités de la femme, la peur d'une grossesse (en 1949 bien pénible a gérer seule).


3) sur le plan artistique : Simone de Beauvoir compare les hommes et femmes dans le sens où la femme doit faire beaucoup plus d'effort pour être reconnue dans la profession.


Bref, on est bien loin de l'égalité des sexes dans cet essai.
Le monde a vieilli de 60 ans depuis la parution de ce texte, cependant, on rame encore beaucoup ...

Je finirai juste sur qq citations qui m'ont bien plu :

"Il est plus facile d'accuser un sexe que d'excuser l'autre" (S de Beauvoir)
"Dès qu'on se soustrait à un code on devient un insurgé" (S de Beauvoir)
"Le plus grand défaut qu'engendre le manque d'assurance : le sujet ne peut pas s'oublier" (S de Beauvoir)



Extension de lecture :


L'Amérique au jour le jour : 1947


Publié dans Romans classiques

Commenter cet article