Mort aux cons, Carl Aderhold

Publié le par Messaline

Détails sur le produit

Si on pouvait se débarrasser de tous les cons qui nous pourrissent la vie, ça serait le maradis ! C'est ce que décide de faire le protagoniste de cette histoire surréaliste.

Il commence par le chat de sa voisine qui le gonfle à venir squatter chez lui par la fenêtre, puis le chien d'un autre voisin, et ainsi de suite ... Jusqu'à ce qu'il se rende compte que finalement, c'est plutôt l'homme qui pose problème ...

Et s'en suivent des dizaines de meurtres plus farfelus les uns que les autres. Masqués en accidents ou en règlements de comptes entre gangs, il s'en sort toujours.

Et puis, il se lie plus ou moins d'amitié avec un policier, chargé d'une exnquête sur une de ses victimes.
Et là, on commence à se croire dans la saison 3 de Dexter, sans vouloir spoiler ceux qui ne l'auraient pas vue :D

Difficile de dire si j'ai aimé ou pas ...
Comme beaucoup, il y a un moment ou ces accumulations de meurtres m'ont gonflée. Et puis j'imaginais quelque chose de mieux pour la fin.

Mais bon, rien d'extraordinaire. Il ne restera, je pense, pas très longtemps sur les étalages des nouveautés, malgré un titre relativement accrocheur.

******
******

Suite à celà, je vais pouvoir vous parler de "L'ombre du vent" que j'ai (enfin!!!) fini tout à l'heure. Je ne le fais pas maintenant, parce que je suis relaticvement fatiguée de mon week end :)
J'en profiterai aussi, ces prochains jours, pour vous faire un petit résumé de mon week end à Londres, une fois que j'aurai sélectionné quelques photos.
Je peux d'ores et déjà vous dire (mais est-ce bien utile ??) que j'ai passé un week end particulièrement sympathique.

Publié dans Romans francophones

Commenter cet article

Géraldine 02/06/2009 10:40

Je garde un très bon souvenir de cette lecture même si je suis d'accord avec toi pour dire que l'accumulation de meurtres amène des longueurs...