Invisible, Paul Auster

Publié le par Messaline

invisible.jpgDepuis le temps que j'entends parler de l'auteur par Val, j'ai enfin lu celui là.

 

Je dois dire que je suis un peu indécise. Je ne m'attendais pas du tout à ça. Je m'attendais à quelque chose de plus centraliser sur les Etats-Unis, et le mode de vie américain, le rêve américain.

 

Cela dit, je ne connais que ce livre là, pour l'instant, de l'oeuvre d'Auster, donc je verrai bien pour les suivants.

 

Je dois dire tout d'abord que j'ai aimé la façon dont on est tenu en haleine pendant tout le livre. De ce coté là, on peut dire qu'il sait tenir son lecteur. Les évènements s'enchainent, entrelacés par des scènes de flashback très bienvenus.

 

Je ne vais pas dévoiler l'histoire mais la partie centrale est un peu perturbante. Je me dis même qu'il aurait pu faire quelque chose de bien sans cette partie, je ne trouve pas que ça avance l'histoire. Je ne dis pas que je trouve ça dommage, mais j'aurais préféré qu'il approfondisse d'autres évènements qui sont passés un peu inapercus.

 

Sinon, le style est agréable. Fluide, lisible sans problème. Je n'hésiterai pas à entamer un autre livre de cet auteur.

Publié dans Romans américains

Commenter cet article

Hydromielle 29/05/2010 22:01



Tente le coup avec "Brooklyn Follies", c'est très très bien