Jean-Michel Basquiat, Expo

Publié le par Messaline

J'ai un peu envie de me mettre sérieusement à aller voir des expos quand quelque chose m'intéresse. J'avais déjà tenté le coup avec l'expo Warhol, que j'avais vraiment apréciée. Cette fois, me voilà partie visiter l'exposition de Jean-Michel Basquiat, qui est un peintre que je connais depuis de nombreuses années.

 

Pour revenir sur le contexte.

http://images.teamsugar.com/files/upl1/28/284023/33_2008/Basquiat.jpg

 

Jean-Michel, d'origine haïtienne, est né à Brooklyn en 1960.

Il commence à s'intéresser à la peinture très jeune. 

 

Après un accident grave, ses parents, alors séparés, lui offre un livre d'anatomie. Ses oeuvres comportent très souvent (pour ne pas dire toujours ...) des parties anatomiques.

 

Il se met à faire des graffitis sur les murs de New york, signés "Samo".Il crée des cartes postales qu'il vend à la sauvette dans la rue ou les restaurants.

 

Il finit par se faire un nom. L'apogée de sa carrière est en 1982, ou il peint des dizaines de toiles. Il utilise tout type de supports. A l'expo, j'ai pu y voir le fameux réfrigérateur sur lequel il avait graffité.

 

L'expo présente ses oeuvres principales, empruntées à des musées et collectionneurs, depuis les fameuses cartes postales aux toiles jusqu'à sa disparition.

 

Oui, car il disparait très jeune (27 ans) après avoir sombré dans la drogue, de laquelle il ne pourra pas sortir.

 

Pour ce qui est de son oeuvre, c'est assez spécial. Un mélange de graffitis, de partices anatomiques, de couleurs représentant assez son état d'esprit selon les périodes de sa vie, et des mots, des groupes de mots, des noms propres.

 

Connaissant un peu le déroulement de sa vie, il est facile de reconnaitre les changements, l'évolution des années.

En 1880-82, l'expo présente ses toiles en plusieurs salles tellement leur nombre est important. Beaucoup de couleur, beaucoup de graffitis (bien qu'il démente cette qualification de son oeuvre).

En 1983, tout devient très noir. On sent que sa vie commence à être difficile à cause de la drogue.

En 1985, la couleur revient, mais essentiellement grace à l'intervention de Andy Warhol, duquel il devient le protégé. Ils exposeront d'ailleurs leurs oeuvres mixtes, sans connaitre le succès des années 80-82.

En 1987-88, ses toiles sont de plus en plus sombres. La phrase "Man Dies" apparait, parfois de nombreuses fois répétée, sur plusieurs toiles.

 

Il meurt en 1988 d'une overdose.

 

Comme pour Andy Warhol (pour revoir mon article sur l'expo, cliquez ici), j'ai découvert l'oeuvre et la vie de Basquiat grâce à mon intérêt pour David Bowie. Cet artiste m'aura vraiment apporté beaucoup, en plus de son oeuvre personnelle.

 

 

http://3.bp.blogspot.com/_uhD7LeuvJII/SKBl1f179RI/AAAAAAAAASo/U0386Dc0aRU/s320/Untitled+81.jpg

http://1.bp.blogspot.com/_uhD7LeuvJII/SKBf4EvqL-I/AAAAAAAAASI/bSCHYiyLG8Q/s320/Boy+and+Dog+in+A+Johnnyjump,+82.jpg

 

 

 

 

 

http://3.bp.blogspot.com/_Mh3OV1WS7JQ/SPiiNd3XYCI/AAAAAAAAADI/V-sJOHrR6nU/s400/basquiat.jpg

http://www.designboom.com/history/basquiat/3.jpg

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

M 16/12/2010 20:47



c'est si gay