L'allure de Chanel, Paul Morand

Publié le par Messaline

51hv7SObU5L-1._SL500_AA300_.jpgVous me direz, quelle drôle d'idée de lire la vie de Gabrielle Chanel. Mais pour le contexte, j'ai eu récemment, dans le cadre de mon travail, une formation sur la Contrefaçon chez Chanel, dispensée par le responsable de la lutte anti-contrefaçon de la société Chanel. 

 

Du coup, quand j'ai trouvé ce livre, j'ai sauté sur l'occasion d'en savoir plus. J'avais déjà vu le film "Coco avant Chanel", qui reprend très bien la période de sa jeunesse, et insiste bien sur les débuts de Coco dans le monde du luxe. Il y a un film qui sort bientôt sur sa relation avec Stravinsky. 

 

Gabrielle Chanel est née en 1883 à Saumur. Tout le monde connait Chanel pour son parfum, sa Haute Couture, le Luxe. Il reste toujours intéressant de savoir comment tout ça a commencé, vue qu'elle n'est pas née styliste. Bon je passe sur son enfance, la mort de sa mère quand elle avait 12 ans, les années à l'orphelinat avec ses soeurs, et chez les chanoinesses avec sa cousine. 

 

Le film "Coco avant Chanel" commence avec les spectacle de Music Hall qu'elle présentait. C'est de là qu'elle tient son surnom de Coco car elle avait l'habitude de chanter Qui a vu Coco dans l'Trocadero ? 


Ici, le livre parle plus de ses relations sociales avec ses contemporains et amis, et du lien entre elles et ses oeuvres de mode. Le livre parle finalement moins de ce qu'elle a fait au niveau mode, il n'explique pas tellement comment elle en est venue à devenir styliste. Mais peu importe, pour celà il suffit de chercher un peu sur internet et on a sa biographie détaillée. 

 

Paul Morand préfère s'arrêter sur certaines périodes de la vie de Coco, périodes ou elle a rencontré des personnes plus ou moins importantes pour elle. Etienne Balsan, qui est séduit par elle lors de ses spectacle et grâce à qui elle découvre la vie mondaine, Misia, qui fut sa meilleure amie, puis Boy Capel, Stravinsky, ou Westminster avec qui elle entretient des liaisons plus ou moins sérieuses. 

 

L'avantage d'une "biographie" écrite par un ami du personnage, c'est que le texte en sort moins formaté, moins documentaire, plus humain. Les chapitres se succèdent à propos de telle ou telle relation, tel ou tel évènement, plus ou moins longuement et plus ou moins détaillé. Il n'y a pas forcément de transition entre les paragraphes, on passe à l'essentiel. 

 

Coco Chanel est un personnage énigmatique qui intéresse. ça n'est pas la première oeuvre, ça ne sera pas la dernière. 

Commenter cet article