Le carrefour des ombres, Bernard Simonay

Publié le par Messaline

 

 

J'ai rencontré Bernard Simonay au Salon "Les mots Doubs". J'avais déjà entendu parler de lui sans avoir jamais rien lu, et j'étais donc décidée à lui en prendre un. Cependant, je ne savais pas lequel. Il m'a donc un peu raconté les thèmes abordés dans la plupart de ses romans (en laissant un peu de coté la littérature jeunesse (je croyais d'ailleurs qu'il était surtout auteur de romans jeunesse fantasy).

 

J'ai finalement opté pour celui-là. D'une part, le thème me plaisait (un auteur qui rencontre son héroïne, c'est un sujet iintéressant) et aussi et surtout parce que c'est, selon ce qu'il m'a dit, le premier qu'il a commencé, car il a mis plusieurs dizaines d'années à l'écrire, parralèllement avec d'autres qui sont sortis en même temps.

 

Donc voilà, concernant le contexte.

 

Pour ce qui est de l'histoire, ça parait assez banal. Antoine Maréchal est un écrivain célèbre. Il vit dans une sorte de manoir avec sa femme Vanessa qui est souvent absente pour son travail. Il a donc tout le temps nécessaire pour écrire.

 

Un soir, en rentrant d'une soirée arrosée, il croit avoir une sorte de malaise au volant. Finalement, il arrive tant bien que mal chez lui, sauf que devant sa porte, il trouve une jeune femme qui dit s'appeler Laura Ascorva.

Sauf que Laura Ascorva est le nom de l'héroïne du roman qu'il a sorti il y a peu et qui fait un peu scandale. C'est une drôle de coïncidence, si l'on ajoute le fait qu'elle connait par coeur ses romans ...

 

Dans l'ensemble, un roman agréable à la lecture, qui ne va peut-être pas au fond des choses comme j'aurais pu l'espérer. Mais un sujet qui se tient, et un dénouement très bien mené.

Publié dans Romans francophones

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article