Pays des Ombres, Stig Dalager

Publié le par Messaline




"L'emplacement des deux tours [...] menace de demeurer comme un trou béant au coeur de la ville et de chacun." (p.107)






Nous sommes le 11 septembre 2001. Sur leur lieu de travail respectif, Jon et Eve commencent leur journée de travail, comme un jour normal. Jon dans son cabinet d'avocat. Eve dans une des tours du Wolrd Trade Center.
C'est alors que le premier avion fonce dans la tour située juste en face du bureau de Eve.

Dans la première partie du roman, l'auteur nous fait vivre le drame. Les détails sont précis, le texte est intense, l'émotion ne quitte pas les pages. On a vraiment l'impression d'y être, d'être dans la tour avec les personnages, ou du moins être un des américains témoins, de loin ou de près, à l'effondrement des tours.

Eve est dans la tour, elle descend, avec ses quelques collègues qui n'en sortiront pas vivants. C'est peut-être un peu exagéré au niveau de l'histoire ... combien ont réussi à en sortir vivant, en dévalant des escaliers, à travers les flammes et la fumée ... mais qu'importe. Non, ce qui importe, c'est qu'Eve s'en sorte ...
Alors on reste avec elle ... on espère.

Jon quant à lui, défend actuellement un homme musulman accusé de meurtre. Le comble au moment de l'attentat du 11 septembre 2001 ! Et pourtant, il se bat corps et âme pour défendre cet homme, au risque de sa vie.

Ce roman m'a beaucoup plu.Il relate un fait qui, maintenant, est devenu une des grandes dates de l'histoire. Qui, jusqu'à maintenant, s'était aventuré à imaginer l'enfer qu'ont vécu les hommes et les femmes qui, un jour banal, se sont retrouvés au milieu de toute cette horreur ? Qui s'est aventuré à romaniser cet évènement, de manière aussi réaliste ?

J'aurais aimé, cependant, que la fin soit un peu plus étoffée. Le roman fini vite. Sur une ouverture certes, mais rapidement. Tout au long du roman, Stig Dalager insère des passages sur les vies des personnages. On découvre alors 3 personnages dont la vie n'aura pas été simple, mais qui y croient tout de même.

Pour revenir à la citation que j'ai insérée au début, je dois dire que New-York garde des traces de ce drame, encore 8 ans après. Il n'est pas possible de se promener dans cette grande ville sans y penser, soit par un monument commémoratif, soit par un immeuble, qui rappellera, par sa grandeur, l'absence des deux Tours Jumelles, qui étaient l'emblème de la ville.

Ce livre est une mine d'informations concernant l'attentat du 11 septembre, sur certains personnages comme Oussama Ben Laden (notamment sur sa jeunesse), sur le conflit entre Israël et la Palestine.

Je remercie chaleureusement le site Babelio, qui m'a permis de recevoir cet excellent livre par le biais de l'opération Masse Critique. Je remercie également les Editions Gaia qui ont agrémenté l'envoi d'une carte et d'un communiqué de presse.

Monument commémoratif à Battery Park, NYC.

Publié dans Romans étrangers

Commenter cet article