Hurlevent, Emily Brontë

Publié le par Messaline

Hurlevent : (Wuthering Heights)


Là où la terre est sauvage et le vent glacial, là où les pentes sont hostiles, les esprits peuvent devenir rudes, tenaces. Ils peuvent aussi être incroyablement imaginatifs et poétiques.

Enfant du Yorkshire, Emily Brontë se fait à la fois peintre réaliste, romancière gothique et poète du surnaturel dans cet ouvrage qui retrace, sur deux générations, les conséquences désastreuses d'un amour contrarié, celui d'Heathcliff et de Catherine. Elle y décrit à merveille la lande monochrome que seule la bruyère égaie ici et là, les marais dont l'humidité ronge les os et alourdit le coeur, les vents monotones et agressifs dont le sifflement effraie l'imagination. Elle dépeint avec véracité les tourments violents de la passion, de la vengeance et de la peur. Mais surtout, Emily Brontë démontre ses talents de composition, orchestrant sans dissonances les retours dans le temps, les intrusions de l'étrange et les changements de point de vue. Elle dévoile enfin la disposition romantique d'une jeune femme qui semble croire que le repos de l'âme ne se gagne qu'au terme d'une douloureuse errance.


Unique roman de Emily Brontë, il est publié en 1847, la même année que Jane Eyre, par sa soeur Charlotte. Anne Brontë, la cadette, a également publié dans la même périodes, quelques textes, contes, et romans. 


Je voudrais copier ici le résumé trouvé sur Wikipedia, car je  le trouve très détaillé et respectant toutes les phases importantes du livre. 
(surligner le texte pour ceux qui veulent lire ... Attention SPOILER !!!)

Mr Earnshaw a deux enfants : l'aîné, Hindley, et une fille, Catherine. Un jour, il ramène d'un voyage un enfant abandonné de six ans, Heathcliff, dont l'origine restera inconnue. Hindley entre rapidement en conflit avec Heathcliff et, à la mort de ses parents, devient le maître de la maison. Heathcliff est traité plus durement que jamais.

Hindley, le frère, se marie mais perd rapidement sa jeune femme dont il était très épris et ne s'en remettra jamais. Catherine devient ravissante; elle est courtisée par un riche héritier, Edgar Linton, qu'elle épousera au grand dam d'Heathcliff, qui a toujours été amoureux d'elle. Cependant, celui que Catherine aime passionnément est en fait Heathcliff.

Peu après son mariage, Catherine meurt après avoir donné le jour à une fille, Cathy. Heathcliff, désespéré, se vengera diaboliquement d'Edgar et Hindley, notamment en prenant leur famille pour cible. Il ruine Hindley au jeu et entre en possession des Hauts de Hurlevent. Il séduit Isabella, soeur d'Edgar, l'enlève, l'épouse, et la maltraite au point qu'elle s'enfuit. De cette union, il naît un fils, Linton.

Seize ans plus tard, Edgar Linton meurt, laissant pour seule héritière Cathy. Heathcliff s'arrange alors pour que Cathy tombe amoureuse de Linton. Il l'attire aux Hauts de Hurlevent, la retient prisonnière et la contraint d'épouser Linton sous la menace. Linton s'avère faible et odieux mais meurt bientôt, trop tard malheureusement pour Cathy dont Heathcliff s'est approprié les biens.

Cathy et le fils d'Hindley, Hareton, nouent une relation amoureuse bien que Heathcliff ait élevé celui-ci de manière à en faire un rustre. Hareton ne tarde pas à protéger Cathy contre les violences physiques et morales de Heathcliff. Par ailleurs, le fait que les deux cousins ressemblent fortement à leur tante et mère Catherine rend Heathcliff de plus en plus incapable de poursuivre sa vengeance. Il agit de plus en plus étrangement, s'enferme dans sa chambre, refuse de s'alimenter et finit par mourir.

En 1802, Hareton et Cathy sont sur le point de se marier. Survient un garçonnet terrorisé qui affirme avoir vu Heathcliff et une femme sur la lande. Le roman se clôt sur l'image des trois sépultures de Catherine, Edgar et Heathcliff, et dans une atmosphère de paix...

J'aurai eu quand même un peu de mal à suivre la narration. 
Mrs Dean raconte l'histoire, des années plus tard, à Mr Lockwood venu louer Thrushcross Grange, la propriété qu'auront habitée les Linton. Elle raconte la vie, les relations, les amours et les haines partagées et déchirées entre les 2 familles que sont les Linton et les Earnshaw, dont Heathcliff aura, malgré lui, bouleversé les destinées.

J'ai retouvé, dans ce roman, beaucoup de Jane Austen, et du seul roman d'elle que j'ai lu jusqu'à présent : "Orgueil et Préjugés". Celà dit, dans le roman de Jane Austen, je comprends mieux les personnages. Ici, les comportements sont assez étrangement changeants ...
Les gens des 2 familles s'aiment et se détestent tour à tour. Se battent et se cachent leurs sentiments. S'avouent, se marient, et se pardonnent ... 
Comment Cathy peut-elle pardonner à Heathcliff après qu'il l'ait séquestrée, maltraitée ... Et comment peut-elle tomber amoureuse de Linton et de Hareton après tout ce qu'ils auront été désagréables et méchants avec elle ...

Publié dans Romans classiques

Commenter cet article

Messaline 23/03/2008 22:29

Il faudrait que je le relise ... Justement, KittyKat m'a gentiment offert ce livre, entre autre ! Je vais enfin pouvoir le relire, je l'ai lu il y a très longtemps !

La liseuse 23/03/2008 15:49

Un chef-d'oeuvre tout simplement. Comme Jane Eyre. Un roman puissant. J'aime les histoires complexes.

Messaline 12/03/2008 00:18

@ Madame Charlotte : oui, c'est clair ! On ne peut rapprocher Hurlevent de Austen que dans le sens ou les relations sont enchevetrées. Celà dit, en me mettant à la place de Cathy, je ne pense pas que j'aurais pu supporter cette vie ...

Madame Charlotte 11/03/2008 23:02

un de mes premiers chocs littéraires ^^ j'en frémis encore lolles personnages sont simplement humains, et beaucoup plus subtils que ceux de Jane Austen, assez propres sur eux, lisses, fades, pas très réalistes quoi ! chez les Brontë c'est l'humanité dans toute sa complexité, et dans Les Hauts de Hurlevent c'est particulièrement torturé :P

Messaline 11/03/2008 20:21

Je me doute bien que ça pourrait te plaire ... ;-)